Bienvenue dans le monde de la vision des enfants!

Une grande partie de l’apprentissage est associé aux processus visuels. Ainsi, les enfants qui ont des problèmes liés à la vision pourront avoir du mal à rivaliser avec leurs pairs dans un cadre académique. Afin d’évaluer la relation entre le succès dans le milieu académique et les problèmes visuels, Walline et Johnson Carder (1)  ont comparé la prévalence des problèmes visuels entre les enfants qui ont des plans d’intervention adapté (PIA) à des échantillons d’enfants cités dans la littérature.

Le PIA est un document écrit qui comprend les niveaux actuels de réussite d’un enfant et la performance fonctionnelle, les objectifs académiques et fonctionnels mesurables, les évaluations nécessaires, et une description du besoin de services d’éducation spécialisée nécessaires, les aides complémentaires, et les accommodations. Un PIA est rédigé par une équipe de professionnels qui peut inclure les psychologues scolaires, les enseignants, les infirmières scolaires, et les médecins spécialistes afin de fixer des objectifs mesurables et établir un guide pour les besoins d’apprentissage particuliers de l’enfant. Voir l’annexe à la fin.

Des optométristes ont complété un examen oculovisuel avec des enfants qui ont un PIA. La prévalence d’une variété de conditions visuelles montrées par les enfants avec un PIA a été comparée à des taux de prévalence rapportés dans la littérature.

Les données ont été analysées pour 255 enfants ayant in PIA. L’âge moyen des enfants était de 9,6 ans.

Des taux de prévalence plus élevés ont été rapportés pour les patients avec un PIA que pour les échantillons de la littérature pour la myopie (9 sur 13 études), l’hypermétropie (10 des 13 études), l’astigmatisme (6 de 9 études), l’anisométropie (myopie ou hypermétropie différente dans les deux yeux) (3 de 4 études), et le strabisme (6 de 6 études). L’acuité visuelle de loin des patients PIA était de 20/40 ou moins pour 23,7 % des yeux, mais 7,2 % des yeux avaient une acuité 20/40 ou moins même avec la correction visuelle. Parmi les enfants qui ont eu besoin d’une certaine forme de traitement, 124 enfants (69,3 %) avaient une acuité visuelle meilleure que 20/40 dans les deux yeux.

Beaucoup de ces problèmes de vision seraient détectés par dépistage visuel basés uniquement sur l’acuité visuelle à distance, et ceci illustre la nécessité d’examens oculovisuels complets pour les enfants qui éprouvent des difficultés académiques.

 (1)   Walline JJ, Johnson Carder ED. Vision Problems of Children with Individualized Education Programs Journal of Behavioral Optometry. Volume 23/2012/Number 4.

Il est estimé que 80 % de l’apprentissage est obtenu grâce à la vision. Bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique de cette affirmation, peu de gens sont en désaccord avec cette affirmation.

Les scientifiques ont découvert de manière significative des scores plus faibles aux tests de rendement scolaire, des problèmes de reconnaissance des lettres et des mots, des problèmes de vocabulaire, de l’orthographe, de l’intelligence verbale et la performance chez les enfants ayant une hypermétropie non corrigée. De plus, les enfants ayant des difficultés d’apprentissage présentent une plus grande prévalence de problèmes liés à la vision que la population normale. Certains problèmes de vision qui peuvent affecter l’apprentissage, mais pas tous, sont liés à des problèmes de réfraction (hypermétropie, astigmatisme, moins souvent la myopie). Ainsi, un examen visuel peut fournir des informations utiles quant au traitement pour les enfants avec des difficultés d’apprentissage.

Source: VisionHelp Blog – Dr Fortenbacher, OD FCOVD

Conclusion

Mais, que faire si un enfant ayant un PIA a aussi un problème de vision? Cela ne pose-t-il pas un risque pour l’enfant à de répondre efficacement à leurs PIA? Pour tenter de répondre à cette question, 3 états américains (l’Illinois, le Kentucky et le Missouri) ont décrété des examens visuels obligatoires pour les enfants avant la maternelle. Seule l’Arkansas, la Caroline du Nord, l’Oklahoma et le Massachusetts exigent des examens pour les enfants qui échouent à un dépistage visuel scolaire. Seuls les états de l’Ohio et du Massachusetts exigent des examens pour les enfants ayant des difficultés d’apprentissage. Seize États n’ont même pas établi de dépistage des troubles visuels pour les enfants. Quelles que soient les lois de l’État, quand un examen visuel n’a pas été effectué par un professionnel qualifié, l’école effectue généralement un dépistage afin de déterminer si la vision fonctionne «normalement». Cependant, c’est là que les problèmes commencent à apparaître. Les dépistages visuels scolaires sont principalement un test d’acuité visuelle au loin. Autrement dit, si l’acuité visuelle de l’enfant est supérieure à 20/40 (6/12 ou environ 85 %), ils réussissent le dépistage!

La validité d’un dépistage des troubles visuels à l’école est sans cesse mise en doute : une autre conclusion surprenante de l’étude citée ci-haut a constaté que sur les 179 qui ont eu besoin d’un traitement, 124 (69 %) enfants ayant un PIA auraient passé le test de dépistage visuel en milieu scolaire. C’est-à-dire près de 70% de ces enfants qui ont un PIA ont été identifiés avec des problèmes de vision pourtant traitables réussirait le dépistage visuel scolaire puisque leurs problèmes de vision n’a pas d’incidence sur l’acuité visuelle au loin!

Si vous êtes un enseignant, il faut insister pour que tous les enfants ayant un PIA soient examinés par un optométriste qui effectuera une évaluation approfondie de la vision et qui vous fournira des commentaires sur les résultats.

Si vous êtes un parent, dont l’enfant montre des problèmes de lecture, ou d’apprentissage avec ou sans PIA, il est impératif que vous demandiez de l’aide à un optométriste qui effectuera un examen complet, qui aime travailler avec les enfants et qui fournit en cabinet des traitements de rééducation visuelle ou qui pourra vous référer à un optométriste qualifié qui fournit de tels services.

Le plan d’intervention adapté:

http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/das/soutienetacc/pdf/19-7053.pdf

MELS, Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention (2007, p. 42)

Le plan d’intervention a pour objectif d’aider l’élève qui, parce qu’il est handicapé ou qu’il rencontre des difficultés, a besoin d’interventions adaptées pour progresser de façon optimale dans le développement de ses compétences menant à sa réussite. Il consiste en une planification d’actions coordonnées qui sont établie au sein d’une démarche de concertation.

Le plan d’intervention s’inscrit dans un processus dynamique d’aide à l’élève qui se réalise pour lui et avec lui. Il prend appui sur une vision systémique de la situation de l’élève et est mis en œuvre selon une approche de  recherche de solutions.

Quand fait-on un  plan d’intervention adapté?

Il est requis dans les situations suivantes :

• Les difficultés rencontrées par l’enfant, malgré les interventions adaptées mises en place, impliquent que les intervenants de l’école collaborent avec les parents et l’enfant pour trouver des moyens efficaces pour l’aider à réussir;

• L’enfant a besoin pour réussir de ressources spécialisées ou encore de stratégies particulières en plus des adaptations habituelles;

• Des décisions particulières doivent être prises concernant le cheminement scolaire de l’enfant ou son classement.

Que contient un plan d’intervention adapté ?

Un plan d’intervention adapté doit contenir les informations suivantes :

  • Une description des capacités et des besoins de votre enfant
  • Les champs d’intervention visés (apprentissage, insertion sociale ou autre)
  • Les objectifs à poursuivre et les compétences à développer
  • Les services d’appui dont votre enfant aura besoin
  • Les moyens retenus pour atteindre les objectifs et compétences visés
  • Les personnes responsables des interventions, leur rôle et leurs responsabilités
  • Le calendrier des échéances pour la réalisation des interventions prévues
  • Les résultats obtenus

Commentaires sur: "Problèmes visuels des enfants ayant un programme d’intervention adapté" (2)

  1. Sweet web site, super style and design, really clean and employ pleasant.

  2. Amina Hellal a dit:

    Bonjour j’aimerais avoir plus d’informations j’ai ma fille qui je pense dyslexique avec tous ces problèmes là et j’aimerais savoir comment faire alors si c’est possible de communiquer avec moi merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :