Bienvenue dans le monde de la vision des enfants!

Photo JPL-blogueNote: après vous avoir entretenu principalement des problèmes visuels liés à l’apprentissage scolaire et de la myopie, je débute un nouveau sujet (après un an d’absence – pour terminer l’écriture d’un livre pour les optométristes) dont on parle de plus en plus : les traumatismes crânio-cérébraux (légers, modérés ou sévères) chez les enfants.

Ces coups à la tête entraînent une multitude de symptômes dont des déficits sensoriels qui touchent, entre autres, la vision et la perception. En ce qui concerne ces deux aspects, souvent les symptômes passent inaperçus ou les gens ne prennent pas conscience ou simplement oublient que beaucoup de ces plaintes concernent les aspects visuel-perceptuels.

La rééducation visuelle peut être non seulement pratique et efficace, mais parfois essentielle afin d’améliorer comment la personne va fonctionner dans son espace. Après l’évaluation, l’examen et la consultation, l’optométriste détermine comment une personne traite l’information après une blessure et où les forces et les faiblesses de cette personne se trouvent. L’optométriste prescrit alors un régime de traitement comportant des lentilles, des prismes et des activités spécifiques visant à améliorer le contrôle du système visuel à accroître l’efficacité de la vision. Cela peut aider à soutenir de nombreuses autres activités dans la vie quotidienne.

Un traumatisme crânio-cérébral (ou craniocérébral) léger (TCCL), aussi appelé «commotion cérébrale», est une perturbation dans le fonctionnement du cerveau qui peut être causée par un coup à la tête, à la mâchoire, au visage, au cou ou au corps.

Les troubles qui en résultent peuvent concerner toutes les fonctions cérébrales – la conscience, la motricité, le langage, le comportement, le caractère et les fonctions cognitives et, chez l’enfant, altérer les capacités d’apprentissage ultérieures. (1)

Les accidents de la route, les accidents domestiques (défenestration…), les accidents de sport (ski, vélo, équitation…), et les actes de violence (syndrome du bébé secoué, agressions…) constituent les principales causes de traumatisme crânien de l’enfant. (1)

Signes et symptômes communs d’un TCCL

  • maux de tête
  • nausées et vomissements
  • étourdissements
  • perte de conscience
  • sentir étourdi et confus
  • la perte de mémoire
  • le manque d’équilibre ou de coordination
  • somnolence
  • irritabilité
  • agitation
  • fatigue

Les signes et symptômes suivant un TCCL durent habituellement 1 – 3 semaines mais peuvent parfois durer plus longtemps. On rapporte fréquemment les symptômes suivants : maux de tête, étourdissements, nausées, troubles du sommeil, de la fatigue généralisée, de l’irritabilité et l’agitation, la sensibilité à la lumière, au son et au mouvement, troubles de la mémoire, de la concentration, d’attention, de jugement ou de l’équilibre.

Nous verrons plus tard que les symptômes peuvent, de fait, durer beaucoup plus longtemps qu’on puisse l’imaginer…

(1) http://www.integrascol.fr/fichemaladie.php?id=68

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :