Bienvenue dans le monde de la vision des enfants!

Articles tagués ‘Distance de Harmon’

Posture et Vision (3)

Hygiène visuelle et habitudes de travail

Quelques conseils en bref:

  • Effectuer toutes les tâches de près à la distance HARMON ou un peu plus.
  • Pour lire, écrire, et les autres tâches en vision de près, il est important que la distance de travail soit adéquate. La distance de travail devrait être d’au moins 40 cm pour les adultes et les enfants plus âgés, et au moins de 30 à 33 cm pour les jeunes enfants. Lorsque la distance de travail est plus courte, les exigences sur le système de focalisation augmentent de façon importante. Ceci augmente le stress et la fatigue visuels.
  • Par conséquent, maintenir une distance de travail suffisamment éloignée est le fondement d’une bonne hygiène visuelle ainsi qu’une posture détendue et un éclairage adéquat. Lire et écrire en position couchée, lire au lit, et d’autres postures inappropriées ont tendance à entraîner des distances de de travail trop courtes. Un éclairage insuffisant provoque également la tendance à tenir le matériel de lecture plus rapproché.
  • Lors de la lecture, il faut à l’occasion regarder en vision de loin un objet spécifique et reposer la focalisation. Tout en lisant, il faut maintenir la conscience de ce qu’il y a autour de vous. Il est important de faire ceci au bout de deux ou trois pages.
  • Le travail de bureau doit être effectué avec un mobilier adéquat, et sur ​​une surface inclinée de 20 degrés. La chaise doit permettre aux pieds de reposer confortablement sur le sol. Il faut s’asseoir bien au fond de la chaise. Les tables de salle à manger ou de cuisine n’ont pas été conçues pour étudier ou pour écrire. Elles sont généralement trop hautes et inappropriées pour une utilisation par un enfant. Lire au lit que lorsque vous êtes assis en position verticale – voire pas du tout.
  • Pour un éclairage adéquat lors de la lecture dans un fauteuil, illuminer toute la pièce en utilisant un éclairage général. Ensuite, utiliser une autre lumière sur votre livre – tout en évitant des réflexions nuisibles sur la tâche. Lors de l’exécution des travaux prolongés en vision de près, prendre des pauses si vous commencez à ressentir des tensions à votre cou, vos épaules, ou dans vos muscles du dos.
  • Ne pas lire ou étudier plus de trente minutes sans interruption. Levez les yeux vers un objet éloigné à chaque fois que vous tournez une page, et attendre que votre vision de loin soit claire avant de commencer à lire la page suivante. Le fait de regarder alternativement de près et de loin lors de la lecture réduit la tension des muscles de focalisation.
  • Soyez conscient de votre environnement général pendant la lecture ou lorsque vous regardez la télévision. Ne placez pas votre bureau de travail contre un mur. Ne vous asseyez pas plus près de la télévision que ce qui est nécessaire. Une distance d’observation minimale de 2,5 à 3 mètres est raisonnable.
  • Jouer à l’extérieur est un élément essentiel du développement normal et sain. On doit surtout faire des activités qui exigent de voir au loin.

Inspiré de : http://www.gallopintovision.com/visual_hygiene.htm

En résumé:

Les éléments essentiels des conseils d’hygiène visuelle sont les suivants :

  • posture
  • distance
  • mobilier
  • éclairage
  • détente.

Posture: le dos doit être et doit rester droit par rapport à la tâche; la tête doit rester droite par rapport au dos et par rapport à la tâche. La tête ne doit pas être inclinée de côté; la tête ne doit pas non plus être penchée excessivement vers l’arrière ni vers l’avant. La posture doit être maintenue tout au long de l’activité. On évite le lit et les divans ou fauteuils sans accoudoirs qui favorisent les postures allongées, étirées, recroquevillées.

Distance : pour la lecture, l’écriture, le dessin, les consoles de jeux à main etc., tout doit se faire à la longueur de l’avant-bras. Pour l’ordinateur de table, l’écran doit être placé à la longueur du bras (les doigts doivent effleurer l’écran). Pour l’ordinateur portable, une distance de travail de 50 à 60 cm est recommandée.

Pour la télévision, une distance de 2 à 3 mètres, avec le dos et la tête droits.

Mobilier : si votre enfant travaille sur une table normale (cuisine), prévoir soit un coussin ou un tabouret plus haut. Sinon une petite table ajustée à la taille de votre enfant.

Éclairage : un éclairage général ambiant est nécessaire dans la pièce auquel s’ajoute un supplément de lumière distribuée également des deux côtés, sans ombre ni réflexion gênante. On évite la pénombre.

Détente: une pause de 10 minutes après chaque période de 60 minutes est bénéfique.

Note: ceci termine tout ce que j’avais à dire sur la myopie et le contrôle de cette condition. J’espère que ces textes vous auront permis de mieux vous renseigner sur le sujet et feront en sorte d’aider votre enfant dans la prévention ou le contrôle de sa myopie. Bien sûr, nous continuerons à discuter de cet important sujet dans des blogues futurs. 

Posture et Vision (2)

Surface de travail avec un angle de 20 degrés

Surface de travail idéale (http://www.visualedgesb.com/)

De nombreuses années après les études de Harmon, les Dr Pierce et Greenspan ont également étudié la relation entre la posture et la vision. Une fois de plus, ils ont montré qu’il existe une relation de travail entre la posture, la distance de travail et la surface de travail. Leur recherche a prouvé qu’il y a une meilleure performance d’apprentissage lorsque les conditions appropriées sont établies pour les activités visuelles telles que la lecture et l’écriture.

Leurs études montrent que lorsque le travail de près se fait sur une surface de travail inclinée, avec un angle entre 20 et 23 degrés, à la distance de Harmon, l’enfant montre une fréquence cardiaque réduite, une diminution des tensions du cou, des muscles et de l’ensemble du corps ainsi qu’un mode de respiration plus régulier et plus profond. Une surface inclinée oblige le corps à s’asseoir dans une posture plus droite.

  • Dr. John Pierce Rev Optometry 1977; 114:48-63
  • Dr. Steven Greenspan; Optometry Weekly 1971; 62(33): 754-757, Optometry Weekly 1971; 62(34): 776-780

Source: http://www.visualedgesb.com/

Les concepteurs de classes scolaires et les enseignants il y a un siècle avaient compris l’importance de l’ergonomie dans la classe et l’utilisation de bureaux inclinés dans un environnement d’apprentissage. Il est incroyable de voir comment quelque chose de si simple dans son concept puisse être si efficace dans son application et avoir d’énormes avantages. On peut se poser la question: pourquoi les pupitres inclinés ont-ils été enlevés des classes ? La réponse est simple: c’était sûrement plus rentable. Depuis que les bureaux plats ont été introduits à la salle de classe, les résultats en lecture ont considérablement diminué. Les écoles européennes sont désormais en train de réintroduire les bureaux inclinés dans leurs salles de classe et nous devrions également repenser l’ergonomie de l’apprentissage.

Enfin, Sampredro et coll. ont observé les caractéristiques de la distance réflexe de lecture (DRL) chez 351 enfants en deux étapes, d’abord à la lecture puis à l’écriture, en comparant la DRL avec la distance de Harmon de chacun dans les mêmes conditions environnementales. Les résultats montrent que  72, 08 % de la population analysée (65 % en lecture et 53 % à l’écriture avaient une DRL normale. 50, 96% des personnes qui avaient une DRL trop courte étaient myopes, 38, 46 % emmétropes  et 10,58 % hypermétropes. Conclusions: Plus la DRL est courte, plus  l’effort mental nécessaire est important en vision de près, plus la situation crée de stress visuel. Donc chez ces étudiants, un tiers d’entre eux se tenaient trop près de leur plan de travail et la DRL était plus courte en écriture qu’en lecture. Plus d’individus myopes avaient tendance à lire trop près.

  • Gené Sampedro, Andrés; Montalt, Juan C.; Alemany, Antonio L. Estudio del reflejo visuopostural. Gaceta Óptica, 1997 JUL-AGO; (307)

Posture et Vision (1)

Tout programme de contrôle de la myopie ne serait être complet sans aborder les concepts importants de la posture et les conseils d’hygiène visuelle.

Il est amplement prouvé que les conditions qui conduisent à des tensions musculaires et le stress excessif  qu’on impose sur le système visuel, sur une période de temps, vont conduire à des problèmes visuels tels que la myopie, et occasionneront d’autres problèmes de la focalisation et la coordination binoculaire (entre les deux yeux ou problèmes d’alignement). Il est notoire que le travail de près prolongé (lecture, écriture dessin, jeux vidéo, ordinateur), va provoquer une augmentation des problèmes visuels tels que la myopie.

Bien que nous ne puissions pas éliminer les tâches qui doivent être faites, et qui peuvent même être une source de loisirs, elles peuvent être effectuées d’une manière qui impose un minimum de stress sur le système visuel.

Si elles sont suivies, ces suggestions peuvent donner lieu à un travail ou loisir plus aisé et plus productif et aura comme conséquence de prévenir ou de retarder le développement de problèmes visuels.

La distance de travail

Pour lire, écrire, et d’autres tâches de vision de près, il est important de lire ou d’écrire à une distance adéquate.

Lorsque la distance de travail est trop courte, tant chez les enfants que chez les adultes, on crée un effort supplémentaire important sur le système de focalisation et d’alignement des yeux (convergence) Ce stress supplémentaire peut conduire à un une fatigue visuelle et un stress qui augmentera les symptômes.

La distance à laquelle on lit spontanément est appelée la distance réflexe de lecture (DRL). Celle-ci doit toujours être comparée à la distance de Harmon.

La distance de Harmon

Dans les années cinquante, D.B. Harmon, un éducateur et un kinésiologue, a montré que la distance idéale de lecture pour chaque individu était la distance entre le centre de l’articulation médiane jusqu’au centre du coude mesurée à l’extérieur du bras. Travailler à la distance Harmon réduit le stress visuel de près. Harmon considérait que les facteurs environnementaux étaient liés au développement des problèmes visuels et avait une excellente compréhension des relations entre le mouvement, la posture et la vision.

Comment se mesure la distance de Harmon

Harmon a effectué des études de posture et de vision sur un nombre phénoménal d’enfants (plus de 160 000!) dans les années quarante et cinquante. Voici ses principales conclusions :

  • En 1958, il a démontré que 30,2 % des écoliers testés présentent des problèmes de posture qui pourraient être liés à la vision.
  • Il avait aussi constaté une augmentation de la prévalence des problèmes visuels avec l’âge, chez les enfants de l ‘école primaire, allant de 20 % à l’entrée en primaire à 80 % après cinq ans d’école. Ses investigations dans l’environnement scolaire le menèrent à penser que certains problèmes visuels apparaissaient quand les sujets étaient soumis à un travail en vision de près dans de mauvaises postures, afin de maintenir une fonction visuelle efficace. (1958)
  • Une mauvaise posture ne provoque pas seulement des problèmes visuels. Un déséquilibre postural nécessite une dépense d’énergie plus importante, ce qui diminue l’efficacité du sujet pour accomplir sa tâche. Ainsi l’enfant disposera d’une moins grande quantité d’énergie pour l’apprentissage scolaire. (1951, 1958)
  • Harmon a constaté que les surfaces horizontales ont tendance à obliger l’étudiant à se pencher et à se rapprocher de son plan de travail. Il est donc préférable d’utiliser des plans de travail inclinés à 10° ou même mieux à 20°.
  • Pourquoi 20 degrés ? Harmon démontre que c’est l’angle physiologique que tout le monde adopte entre le plan horizontal passant par les coudes et les avants bras lors de la lecture, dans une ambiance extérieure sans contrainte. Cette position s’accompagne du plan facial parallèle au plan des avants bras.
  • La posture courbée vers l’avant induit des tensions cervicales, rend la digestion plus pénible et gène la respiration nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme général.

Lors de ses études, Harmon a soulevé la surface de travail des enfants à un angle de 20 degrés, ce qui portait la surface plus parallèle au visage. Cela a considérablement réduit la compression des disques intervertébraux. Voir l’image suivante qui montre une posture de travail idéale avec une surface penchée de 20 degrés.

Posture de travail idéale

http://www.visualedgesb.com/

Après six mois, dans les classes avec le mobilier qui comprenait une surface de travail de 20 degrés, seulement 18,6 % des enfants examinés montrait des difficultés visuelles, par rapport à 53,3 % examinés six mois auparavant. Il y avait aussi une réduction significative des problèmes de posture (diminution de 25 %) et de fatigue visuelle chronique (diminution de 55 %).

Il est malheureux que ces études et ses conclusions aient été reléguées aux oubliettes. De nombreux problèmes de posture et de vision pourraient être ainsi évités si on appliquait dans nos écoles de simples modifications…

Références:

Harmon DB. Notes on a Dynamic Theory of Vision, 3rd Revision. Austin TX, Self Published, 1958.

Harmon DB., Some preliminary observations of the developmental problems of 160,000 elementary school children. Med Woman’s J 1942:49:75-82.